Dreamnight 2015

Boulogne : le Ladies Circle, des femmes engagées pour les autres

Le Ladies Circle boulonnais a soufflé cette année ces cinq bougies. Ce club service exclusivement féminin se mobilise régulièrement pour aider femmes et enfants en difficulté. Rencontre avec sa présidente Gwenaëlle Loire.

Le handicap des enfants, une cause qui mobilise les ladies.

Le Ladies Circle c’est quoi ?

« C’est avant tout un groupe de femmes qui ont envie de s’ouvrir aux autres et de rayonner à travers diverses actions. Le club a été fondé sur Boulogne en 2010 et dépend d’une structure nationale et internationale. Une de ses particularité, la limite d’âge : à 45 ans, ses membres le quittent, mais peuvent intégrer un autre club, l’Agora. Notre motivation est de servir, écouter et aider les autres par des actions financières et en donnant de notre temps. »

Comment ça marche ?

« Nous organisons des manifestations caritatives pour récolter des fonds au profit d’associations du Boulonnais et nous nous associons à des causes qui nous tiennent à cœur comme Octobre rose ou la Journée internationale du Droit des Femmes. Flashmob, marche, balade à roulettes, il faut que ça bouge ! »

Quelles actions menez-vous ?

« Cette année nous avons créé une salle de jeux à l’hôpital dans l’unité médico-judiciaire du docteur Stéphane Chochois. De même au tribunal de grande instance, en lien avec le juge Xavier Charlet, nous avons entièrement refait la salle d’attente destinée aux enfants et aménagé des coins jeux dans les bureaux des juges. »

Le handicap vous touche particulièrement ?

  • Nous suivons depuis quelques années Coline, une petite fille polyhandicapée. Après l’installation d’un ascenseur et d’une salle de bains adaptée nous avons contribué à financer un séjour à Center Park pour elle et sa famille. Nous nous sommes aussi mobilisées pour le petit Noah à Menneville dont la maman ne pouvait financer seule l’aménagement d’une rampe d’accès à la maison familiale. Et les bénéfices réalisés lors de la soirée de gala de nos 5 ans viennent d’être reversés à l’association de Gina, petite princesse saint-martinoise de 4 ans qui ne peut marcher et est nourrie par gastrostomie. Elle pourra ainsi bénéficier d’un véhicule « Handicap ». »

Voix du Nord du 05/06/2015